Prochaine sortie le samedi 9 avril 2022 à Compiègne

Avril sera marqué par la journée de la peinture à Compiègne avec Marnix Hoogendoorm 

qui nous recevra dans sa ville à l’occasion de son exposition le samedi 9 avril du 10h à 18h avec un lieu d’accueil pour le dejeuner et une petite exposition à la fain de la journée.

Lieu de peinture accessible en 40 minutes par le train de la gare du Nord

Les modalités seront envoyé aux membres dans le groupes Whats app

Quelques mots sur Compiègne

Au confluent de l’Aisne et de l’Oise, à la lisière de forêts majestueuses, Compiègne est au cœur du Pays compiégnois. Ville royale et impériale, théâtre d’événements majeurs de l’histoire de France, elle demeure une cité où il fait bon vivre, attentive à entretenir les souvenirs d’un riche passé. Son Château, son Hôtel de Ville, ses églises et ses musées témoignent de mille ans d’existence que les visiteurs pourront parcourir au gré de leur fantaisie.

Le Château de Compiègne

Si vous visitez Compiègne, vous ne pourrez pas passer à côté du Château et de son parc ! Demeure conçue par Louis XV, Compiègne devient l’une des plus importantes résidences royales de la cour pendant l’été et l’automne. Napoléon Ier y ajoute un décor éblouissant et Napoléon III en fait un lieu privilégié où il rassemble une partie de la société française et européenne de l’époque. Salles somptueuses et galeries d’apparat permettent de découvrir la vie privée des souverains et leurs amours, de Napoléon Ir et Marie-Louise, à Napoléon III et l’élégante Eugénie.

Au sein du château, découvrez les appartements de l’Empereur et de l’Impératrice, le musée du Second Empire et le musée national de la voiture.

Les forêts, les balades

Ressourcement garanti au cœur de l’une des plus grandes forêts domaniales de France, élue la plus belle forêt de la région avec 130km de pistes cyclables, 300km de sentiers, des arbres remarquables… Et surtout l’Allée des Beaux-Monts : point de vue dominant Compiègne à l’orée du parc du château.

La mémoire

Témoin des deux conflits du XXème siècle, Compiègne garde de ces évènements la glorieuse Clairière de l’Armistice (1918) et le douloureux souvenir du camp de Royallieu (de 1941 à 1944).

L’Hôtel de Ville

Joyau de l’art gothique, il fut construit de 1498 à 1530. Au sommet de son beffroi, les trois Picantins (Langlois, Lansquenet et Flandrin) rythment de leurs maillets les heures de la cité.

 

 

 

 

 

Vous aimerez aussi...